Un goûter appétissant et zen avec Pure Data

Je saisis le cours d'ustensile numérique comme l'occasion de découvrir, ou d'essayer d'apprivoiser le logiciel Pure Data et de l'intégrer dans des installations. Rapidement émerge l'idée d'un goûter sensoriel, que j'organiserais lors d'un rendu de l'option Installation performance. Avec ce goûter, je m'intéresse à l'économie du bien-être, l'idée de perfectionnement et de performativité de cette notion qui tient de la volonté individuelle. C'est un thème qui me travaille depuis plusieurs mois, et qui provoque en moi à la fois de la méfiance et de la bienveillance.

Il y a donc d'abord ce goûter, dont je voudrais qu'il convoque un maximum de sens, qu'il soit un moment convivial, et qu'il épuise différentes formes d'optimisation du bien-être. Il me vient l'idée d'utiliser des micro-capteurs pour amplifier le son (vibration) de la nourriture servie pendant ce goûter. Je m'inspire entre autre de vidéos ASMR, où toute une mise en scène, plus ou moins recherchée, mais aussi plus ou moins absurde, n'est en fait qu'un pretexte pour la recherche du son "trigger" le plus relaxant possible. Après plusieurs essais je décide de placer un micro-capteur dans de la gelée. C'est joli et rigolo mais pas très concluant, il me faudrait certainement plus de gelée, pour que la matière vibre plus, et surtout un meilleure ampli.

Je commence à m'intéresser à Pure Data avec une idée assez précise derrière la tête. Je voudrais déclencher à partir de mouvements dans un plat (plus concrètement à chaque fois que quelqu'un saisit un aliment dans le plat) un son d'inspiration ou d'expiration. Je souhaiterais que les sons sortent aléatoirement mais qu'ils respectent toujours le rythme inspiration-expiration-inspiration-expiration-etc. Je constitue donc une bibliothèque de sons d'inspirations et d'expirations que je glane dans des vidéos YouTube d'ASMR, de développement personnel, d'initiation à la sophrologie ou encore d'hypnose. Parallèlement j'essaie de m'initier à Pure Data, mais avec cet objectif très précis je réalise vite que compte tenu de mes capacités, et surtout de ma non familiarité avec ce logiciel mais plus largement avec la programmation, j'ai peut-être été un peu trop ambitieuse.
Pour ce premier goûter je vais me contenter de passer en boucle une piste d'inspirations et d'expirations en fond sonore (qui sera d'ailleurs rapidement noyée par les papotages de mes invités et un live YouTube de musiques relaxantes). Mais je reviendrai, plus forte et plus zen.

Je peux donc me replonger dans ma tentative d'apprivoiser Pure Data (toujours avec l'ambition d'utiliser un arduino, des micro-capteurs et de finir par déclencher des sons à partir d'un mouvement).

Je commence mon initiation à Pure Data en lisant des articles sur FlossManuals, d'abord avec beaucoup de rigueur, mais rapidement je comprends que je n'en tire pas grand chose et que mon but n'est pas de maîtriser intégralement le logiciel. Je me dirige plutôt vers de tutoriaux sur YouTube, les 2 chaînes m'ayant aidé le plus étant celle de cheetomoskeeto et celle de ob wex.

Mon premier patch Pure Data ressemble à ça : J'applique au pied et à la lettre un tuto yt, ça fonctionne mais je ne sais pas ce que je fais, ni comment. Je suis bien évidemment incapable de le reproduire sans le tuto. C'est au moins une approche qui a le mérite de me décomplexer avec l'interface et les outils de Pure Data. Toujours à taton, j'arrive à délancher un son (une respiration de ma bibliothèque d'inspiration et d'expiration donc) avec un click. Puis, je crée une boucle de plusieurs sons, simultanés dans un premier temps, alternatifs par la suite.

Il me faudrait alors par la suite faire en sorte que les sons se succèdent aléatoirement dans cette boucle, et en constituer 2, une uniquement d'inspirations, et une d'expirations, pour qu'elles s'alternent.