Zoé Feltesse

J'ai d'abord eu plusieurs idées qui n'ont pas abouti par manque d'investissement ou d'intéret. * straightwashing dans les traduction de sous-titre * fake

« Rien n’aura eu lieu que le lieu excepté peut être une constellation. »
                                                                    Stephane Mallarmé

    Je m’intéresse aux formes d’art éphémère, à la mémoire et l’oubli. Depuis quelques années l’art éphémère fonctionne de paire avec le numérique pour créer des archives. (cf. Christo, Alan Sonfist, Francis Alÿs etc.) À l’opposé nous avons des artistes tel que Chris Burden et Tino Sehgal qui refuse d’archiver leurs performances pour laisser la place à l’oubli. Je m’intéresse également au Net art évolutif comme « The One Million Dollar Homepage » ou encore de « Reddit Pixel Art ».

    J’aimerais sur cette idée d’oubli, créer une page web ou les utilisateurs pourraient déposer leurs souvenirs, et ainsi réaliser un système où la page serait saturée et faire disparaitre certains souvenir aléatoirement au fur et à mesure.
    Ce dispositif aurait également un impact sur les serveurs qui conserve toutes les données partagées. J’aimerais que ces serveurs n’ai pas d’emprise sur la page créé et ne puisse pas enregistrer les données des utilisateurs. 
    Dans un monde où on peut devenir numériquement immortel, j'aimerais créer ce site également pour contrer ce processus morbide et eviter de crer des fantômes 2.0.

    J’aimerais que le site prenne une forme de poésie concrète. Accumulation d’écriture les un sur les autres qui produit l’effacement ou l’incapacité de lecture.

    Ce site aurait également un lien avec le droit à l’oubli, car bien qu’en Europe nous avons ce droit il n’est pas de même pour les États Unis, l’Inde ou la Chine. En effet en Amérique, la transparence, le droit à la liberté d'expression selon le premier amendement ont été privilégiés par rapport à la suppression d'informations publiées concernant des individus et des sociétés. Seul certains états donne le « droit à l’oubli » pour les mineures ou pour les utilisateurs voulant supprimer du contenu que lui même a posté. En chine aucun droit à l’oubli n’est mis en place  pour contrôler la protection des données à caractère personnel des citoyens. De plus aucun concept de droit de vie privée n’est mis en place dans l’administration.
Exemple de l’interface de mon site. L’accumulation de souvenir créé l’effacement d’autres.

Il pourrait aussi y avoir une forme de destruc tion av ec u ne so  rt e de dis s   ol   u  t    ion d       ’     é  p     
 ur

                                    m


                                                    e                 nt









    bi










en








                            à






                                            vou






s




                                                            ,

    zo







                                                                                            é

Exemple de mise en page du site:

http://pads.ustensile.be/ether//up/2645f39ff8b01485a473534feea482ae.png

J'ai d'abord cherché un système qui pourrait permettre aux utilisateurs de déposer du contenu, je me suis posée la question du php et des questionnaires en ligne. J'ai ensuite été orientée vers le Json (JavaScript Object Notation) c'est un format de données textuelles dérivé de la notation des objets du langage JavaScript.

J'ai pensé mon site comme si il pouvait être un défouloir, et en même temps un espèce de lieu de deuil de mémoire. En effet j'ai pensé que les choses que l'on veut voir disparaitre sont souvent des souvenirs traumatiques. J'ai donc aussi lié au droit à l'oubli le deuil numérique. Le deuil numérique est quelque chose d'assez récent dans notre société et poe problème. Les sites créé par une personnes peuvent rarement être désactivé par une personne tierce si le créateur ne lui a pas donné d'autorisation, hors nombreuses personnes ne prévoient pas leur mort et ne pensent pas à communiquer leur mot de passes, accès pour effacer leur traces.

Mon site est donc créé comme une sorte de défouloir sans répercution dans le temps. De plus étant donné que les utilisateurs écrivent anonymement, ce qu'ils ont noté ne pourra pas ressurgire.

Ce que je souhaite c'est que les phrases écritent soient supprimées définitivement (ce qui n'est pas encore le cas puisqu'on peut toujours les voirs dans le code source).

http://pads.ustensile.be/ether//up/1ed55a44955abba2c355957e2919d992.png
Apparence du site quand le temps est mis à 1 semaine

http://pads.ustensile.be/ether//up/3485df5e6bb0e2332b49fdfbdcdc5f80.png code json + app + envois par le terminal

sources : https://en.wikipedia.org/wiki/Right_to_be_forgotten https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/deuil-numerique-nouvelles-frontieres-nouveaux-enjeux-a2937.html