2016_Mondotheque.md

Mondothèque

Mondothèque est une plateforme composée de chercheurs et d’artistes qui ont initié un projet pluridisciplinaire autour de la figure et du travail de Paul Otlet.
Interrogeant la façon dont la connaissance est gérée et distribuée aujourd’hui au regard des idées d’Otlet, Mondothèque propose une série de projets-expériences issues du matériel textuel, iconographique et d’archives légué par Paul Otlet. Ce projet est coordonnée par l'association des arts et des médias Constant et plus particulièrement par Femke Snelting.

Un projet collaboratif

Depuis 2013, un groupe d’artistes, d’archivistes et de militants tente de démêler les nombreuses implications d’une affirmation qui compare régulièrement le Mundaneum à un "Google de papier". Ce projet rassemble des personnes d'horizons et d'origines différents autour de plusieurs questions et intérets particuliers: certains sont sensibles aux déformations apportées à l'œuvre même de Paul Otlet, d'autres sont motivés par la réintroduction de ses racines historiques bruxelloises, par la réhabilitation d'un père fondateur et du soin à apporter à son histoire — encore écrite au masculin. D'autres encore sont plus concernés par le futur des institutions cuturelles et des bibliothèques à l'ère du digital.

Rencontres et workshops

Interrogeant la façon dont la connaissance est gérée et distribuée aujourd’hui, Mondothèque propose une série de projets-expériences issues du matériel textuel, iconographique et des archives légués par Paul Otlet.

Stuttgard 2015 Stuttgard, Schloss Solitude, janvier 2015

Rencontre Mondothèque, Bruxelles, octobre 2015 Rencontre Mondothèque, Bruxelles, octobre 2015

Workshop Le livre sur le livre Workshop Le livre sur le livre, Mons, octobre 2015

Journée du domaine publique à la Bibliothèque Royaye (KBR), Bruxell, janvier 2016 Journée du domaine publique à la Bibliothèque Royaye (KBR), Bruxell, janvier 2016

La Mondothèque

Pour Otlet, la Mondothèque devait être une "machine intellectuelle": à la fois une archive, génératrice de liens, un bureau d'écriture, un catalogue, et une station de diffusion. Il s'agissait pour lui de penser le musée, la bibliothèque, l'encyclopédie et le langage de la classification comme un réseau complexe de relations interdépendantes, chaque élément étant comme un point d'entrée vers un autre. Otlet insistait sur l'idée que les impressions générées à partir des représentations dans un musée déclenchaient des processus sociaux et intellectuels différents que ceux engagés par la lecture d'un livre dans une bibliothèque, mais il assurait que, d'une certaine manière, l'un entraînait l'autre.

mondotheque.be

un Mediawiki+Sémantic wiki

Le wiki fonctionne comme un dépositaire en ligne qui permet d'organiser de larges quantités de contenus en fonction de critères sémantiques, et de les modifier collaborativement. Il a constitué un cadre de référence pour le travail qui a été développé durant nos rencontres, visites et présentations publiques.

Nous avons décidé d'utiliser le logiciel MediaWiki parce que nous voulions voir ce qui pourrait arriver si nous projetions les pratiques proposée par cet outil développé en parrallèle de Wikipedia, sur les concepts et systèmes proposés par Otlet et Lafontaine. Aussi, nous étions curieux de travailler avec des extensions sémantiques, car nous étions particulièrement intéressés d'interroger la manière dont le Web Sémantique pouvait s'apparenter au système de classification décimal universel.

MediaWiki a une structure plate basée sur 'pages' qui ressemble à l'approche d'un catalogue indexé de fiches individuelles. Il place automatiquement les textes, les notes, les catégories, les messages système et les fichiers téléchargés au même niveau et uniquement parce que ces pages existent dans des espaces de noms différents (pages spéciales, par exemple) ou si certains modèles sont appliqués, ils se comportent différemment.

L'objectif rêvé de la Mondothèque d'Otlet était de créer une interface englobant les échelles, les perspectives et les médias différents, à l'intersection des différentes pratiques.Transposer cette machine historique dans le futur, était pour nous l'occasion de la faire devenir cette "machine à penser", un lieu où nous pouvions analyser les positions historiques et sociales du projet du Mundaneum, une plate-forme à partir de laquelle nous pouvions envisager ensemble nos interventions obstinées.

Nous soupçonnions des similitudes entre la façon dont l'infrastructure et les institutions sont cultivées parallèlement à un projet idéologique (UDC, Mundaneum et RBU versus MediaWiki, WikiMedia-foundation et Wikipedia). Comme un environnement de travail adapté à un projet encyclopédique, le logiciel a hérité de certains des problèmes épistémologiques que l'on trouve dans les projets Mundanueum ainsi. Ce n'est pas une coïncidence que, dans les deux projets, la structure des connaissances soit prioritaire. Les projets MediaWiki et Mundaneum ont tendance à disséquer et à aplatir les connaissances, motivés par une croyance positiviste dans leur potentiel de recombinaison. Une fois séparées en pages ou unités distinctes et libérées de leur contexte, de nouvelles formes de compréhension peuvent émerger.

L'environnement wiki installé à mondotheque.be a fonctionné comme un dispositif organisateur et comme un outil génératif. Il s'est rapidement transformé en un riche labyrinthe d'images, de textes, de cartes et de liens sémantiques, d'outils et de vocabulaires. Comme son auteur, nous avons failli nous perdre plusieurs fois dans les tunnels labyrinthiques de la connaissance exhaustive, l'univers infini des catégorisations, et les vertigineux rapports d'échelle.

Transclusion

De plus, nous avons développé le «transclusionisme», un amalgame extrêmement fin d'extensions qui, ensemble, ont permis d'écrire transversalement entre les textes. Le terme «transclusion» a été inventé par les systèmes utopiques humaniste Ted Nelson et est actuellement utilisé dans MediaWiki pour faire référence à l'inclusion du même fragment dans différentes pages. Notre version fonctionne à travers le miroir des fragments: deux textes transclués partagent deux fragments connexes entre eux.

Mondothèque::un livre irradiant

Ce Livre Irradiant a été réalisé dans un désir de créer un momentum, une incision dans un processus lui-même irradiant. Cela nous a permis d'inviter d'autres personnes à venir poser un regard sur ce matériel entrelacé, sans pour autant avoir la contrainte de produire un document final. Comme un hommage à la toujours croissante Bibliothèque Radieuse d'Otlet, nous avons décidé d'écrire, d'éditer et de générer la publication directement depuis la plate-forme MediaWiki, ce qui explique certaines anomalies inattendues et "bienvenues" sur les pages mêmes du livre.

Mondotheque :: un livre irradiant a été conçu collectivement et réalisé à l'aide d'une concoction multicouche d'outils de traitement HTML, de générateurs de PDF et de feuilles de style en cascade, générées en direct à partir du wiki Mondotheque lui-même.

La Cheltenham-dentelle

Création typographique originale grâce à la recette Fons d'Open Source Publishing

Les quatre chapitres que nous proposons mélangent chacun les faits et la fiction, les textes et les images, les documents et les catalogues. Ainsi, les processus et les contenus s'agencent mutuellement répondant aux contraintes matérielles que nous avons rencontrées. Mondothèque, et par conséquent ce Livre Irradiant, est une aventure à plusieurs trames s'écoulant dans la durée et à plusieurs échelles, reflétant une certaine image diffractée de l'ambition englobante de l'utopie du Mundaneum au 19è siècle.
Embedded hierarchies, ou hiérarchies intégrées, explore la manière dont les systèmes de classification, et le rêve de leur usage universel, fonctionnent. Cette partie rassemble des contributions qui concernent les infrastructures du savoir à plusieurs échelles: depuis les bibliothèques désobéissantes, en passant par les pratiques institutionnelles de gestion des archives digitales, les structurations de métadonnées, jusqu'à l'indexation pathologique.

Disambiguation, ou désambiguïsation, élucide certains points de similarité qui se forment autour de l'héritage de Paul Otlet. Par une lecture approfondie des biographies apparemment semblables, termes et vocabulaires similaires, il lève les différentes ambiguïtés.
Location, location, location décrit les couches géopolitiques en place. En retraçant l'itinéraire des archives du Mundaneum à travers la capitale européenne, nous rencontrons différentes utopies locales, nationales et globales qui à leur tour donnent des pistes pour comprendre la manière dont les histoires sont racontées aujourd'hui. De l'échelle hyperlocale à l'échelle globale, ce chapitre en retrace les modèles dans le paysage physique.
Cross-readings, ou lectures croisées, consiste en une série de listes, de collections d'images et autres matériaux qui font émerger des connections entre les lectures historiques et contemporaines, ravivant les liens spirituels ou mystiques qui sous tendent le Mundaneum, et laissant apparaître des inclusions transversales d'éléments similaires à différents emplacements.

Le Traité de documentation

Le livre sur le livre

Cet aticle part du dépouillement systématique du traité de documentation afin de récréer des liens entre certaines de ses parties selon une grille d'analyse remettant en perspective les préocupations d'Otlet par rapport au livre et au document de l'époque avec celles d'aujourd'hui. Prenant au pied de la lettre le titre d'Otlet '"Le livre sur le livre", dépouiller le livre afin d'y déceler ses caractéristiques meta-, tant dans son processus d'écriture que dans ses principes et considérations à propos du livre et de la documentation. Qu'il s'agisse de définir les notions de [[:Category:boustropheron|boustrophedon]], de [[:Category:Table|table]], d'[[category:îcone|îcone]] ou d'[[Category:Unité|unité intellectuelle]], Otlet tente de vérifier dans son livre les concepts qu'il décrit en les mettant en œuvre, et ceux qui sont encore à l'état de gestation, il les nomera ''[[category:Desiderata|Desiderata]]''.

Pour ce faire, un outil propre au dépouillement et à la division des contenus mis en lien: un wiki et la création d'un index particulier qui permettra de naviguer dans le livre par le biais de mots clés commentés. Cet Index constitue le sommaire de cet article, à part le fait qu'il soit présenté dans l'ordre alphabétique, il n'a ni entrée, ni sortie particulière. Chaque « extrait » indexé constitue une page sur le wiki, qu'il soit une simple citation de quelques mots ou une section entière du Traité. Les mises en évidence, constituent une forme de soulignage personnel afin de pointer un passage en particulier dans l'extrait choisi. Les mises en évidence, constituent une forme de soulignage afin de pointer un passage en particulier dans l'extrait choisi. Cet index tend à être collaboratif et invite à la discussion, il aurait peut-être été, en partie, une réponse au [['':Category:Desiderata|desiderata'']] d’[[:Category:ubiquité|ubiquité]] qu'Otlet vouait à la documentation.

Prenant au pied de la lettre le titre d'Otlet '"Le livre sur le livre", j'ai tenté d'y déceler ses caractéristiques meta-, tant dans son processus d'écriture que dans ses principes et considérations à propos du livre et de la documentation. Qu'il s'agisse de définir les notions de [[:Category:boustropheron|boustrophedon]], de [[:Category:Table|table]], d'[[category:îcone|îcone]] ou d'[[Category:Unité|unité intellectuelle]], Otlet tente de vérifier dans son livre les concepts qu'il décrit en les mettant en œuvre, et ceux qui sont encore à l'état de gestation, il les nomera ''[[category:Desiderata|Desiderata]]''.